Voyage à PORTAR

Anoures Krappa
Batiscaphe
carte Grestof

Les plus vieux et sages batraciens de la cité sont formels… Ce voyage est une folie !
Ces objets magiques nommés « jeux » n’existent pas.

Pourtant, le plus vieux d’entre eux, s’approche des deux jeunes aventuriers et leur offre un conseil, unique et précieux :
« Allez à Portar, suivez la Rivière puis le Fleuve et vous arriverez sur cette ville construite au bord de l’Océan. »

Anourès et Krappa embarquent donc dans leur Bathyscaphe et s’enfonce dans les eaux encore froides de la Rivière.

horizontal break

La pomme maudite

pommeLe Bathyscaphe fait surface. Nos deux grenouilles favorites en profitent pour se dégourdir les pattes. Elles arrivent sur la berge et rejoignent alors un petit étal posé en bordure de la rivière. (Cette dernière serpente tranquillement jusqu’au Fleuve.)

Un vieux monsieur tout sec s’approche. Sa peau est pliée et flétrie comme la souche d’un vieil arbre. Il leur demande alors si elles sont venues pour lui acheter les succulentes pommes qui recouvrent la table. Anourès répond que bien qu’elles aient l’air délicieuses, ce qui intéresse les deux batraciens ne se mange pas. Après de brèves présentations, il explique au marchand le but du voyage des deux héros. Contre toute attente, le vendeur de pommes sort d’un tiroir dissimulé quelques petites plaquettes de bois. Ce sont des cartes gravées dans l’écorce d’un pommier centenaire.
Les trois s’assoient sur le sol herbeux et entament une partie après que Dapi (car tel est le nom du commerçant) ait expliqué les règles aux deux compères.

Une légende raconte qu’il y a bien longtemps une pomme fut à l’origine :

– du départ d’un verger paradisiaque.
– de la querelle entre trois déesses.
– de la mort d’une princesse.

En fait, il s’agit de trois pommes différentes mais elles venaient toutes d’un même arbre.
On dit aussi que tous les cent ans une pomme d’or pousse sur cet arbre… cette pomme réalise les rêves de ceux qui la détiennent.

horizontal break

Le Crapaud et l’Éléphant Voyageur

Il y a très longtemps dans un village de plaine une bande d’éléphants vint. Ils avaient réalisé un exploit. Ils avaient traversé les montagnes qui longeaient cette vaste et fertile plaine. Voyant d’un mauvais œil cette bande d’aventuriers rigolards, un vieux crapaud les interpella et dit :
« Moi je l’ai déjà fait plein d’fois crôa ! »

Les éléphants s’empourprèrent devant l’affront et expliquèrent que seuls des animaux puissants et résistants comme eux étaient capables d’accomplir de telles prouesses.
Ce crapaud trop plein de fierté et de gaz est surnommé : Zé’ Plein d’Gaz. Il releva le défi des pachydermes et se lança dans la traversée des montagnes. A son retour, il avait même battu leur record de traversée. Les Eléphants humiliés se firent tout petits. Depuis ce jour-là, on ne vit jamais plus le moindre bout de trompe reparaître à l’horizon. Chaque année on fête dans ce village cette victoire des Crapauds sur les Eléphants.
Anourès et Krappa arrivent le jour de cet anniversaire.

horizontal break